Voilà un soldat qui n'a pas reçu la mention "Mort pour la France" et qui apparaît pourtant sur le monument aux morts de Saint-Ambroix. Même si Félix Cavalier a bien mené campagnes contre l'Allemagne du 3 août 1914 au 19 avril 1916 en tant que soldat au 23° Régiment d'Infanterie territoriale, il a été par la suite détaché aux mines de Vaulry-et-Cieux (Haute-Vienne) avant d'être définitivement réformé le 9 octobre 1917 pour "paralysie générale sans rapport avec les opérations de guerre", indique son registre matricule. Il se retire à Saint-Ambroix rue de l'Hôtel de ville et décède à Cadillac (Gironde) le 12 décembre 1917 à l'âge de 41 ans.